Stage en France

Essentiel dans la validation du diplôme, le stage constitue une valeur ajoutée pour l’étudiant et également pour l’entreprise. En situation professionnelle et immersion complète dans un projet concret, les étudiants ont la capacité de remplir des missions de stages très variées : analyse d’une question technique, collecte et mise en forme d’informations, étude d’un projet, proposition de solutions à un problème, suivi et mis en place d’une nouvelle réglementation…

Le stage de fin d’études  est un élément important de la formation car il :

  • permet d’appliquer des connaissances théoriques et pratiques dans un environnement professionnel,
  • contribue à construire et affiner son projet personnel et professionnel,
  • renforce la motivation apporte une meilleure connaissance de l’entreprise,
  • relie savoir, savoir-faire et savoir-être.

Partie intégrante du programme pédagogique, le stage fait l’objet d’un mémoire et d’une soutenance orale, pris en compte pour la délivrance du diplôme.

 

Contact STAGE
Service Communication et Relations Entreprises (SCORE)
Tél. : 05 49 45 36 62 ou iutp.stage@univ-poitiers.fr

Gratification

« Un employeur qui accueille un stagiaire doit lui verser une gratification horaire minimale. Cette obligation s’applique aux entreprises, aux administrations publiques, aux collectivités territoriales, aux établissements de santé, aux associations ou à tout autre organisme d’accueil.
La gratification est due lorsque la présence du stagiaire dans l’organisme d’accueil est supérieure à 2 mois, soit l’équivalent de 44 jours (sur la base de 7 heures par jour) ou 308 heures, au cours de l’année d’enseignement universitaire. »

Montant : 3,75 € de l’heure pour l’année universitaire 2019-2020

Plus d’infos sur https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises

 

Appréciation de la durée du stage pour l’ouverture du droit à gratification

« Pour déterminer le seuil du droit à gratification, il est tenu compte des jours de congés et autorisations d’absence légaux en cas de grossesse, de paternité ou d’adoption, ainsi que des congés et autorisations d’absence prévus dans la convention de stage. Ces jours seront comptabilisés dans le calcul des deux mois mentionnés ci-dessus, mais ne donneront lieu à gratification que si l’organisme d’accueil en décide ainsi. »

Plus d’infos sur https://travail-emploi.gouv.fr/emploi


  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !