Voici les réponses à quelques questions que vous nous posez régulièrement concernant l’organisation du B.U.T. STID à Niort.

Un Bachelor est un diplôme délivré hors système universitaire (école de commerce, enseignement privé avec un coût parfois important) et qui n’est pas toujours reconnu par l’état et les entreprises.

Le BUT est le Bachelor Universitaire de Technologie. C’est un diplôme Bac+3 (grade de Licence) reconnu par l’état, qui a une valeur dans le monde du travail et qui permet également de poursuivre ses études en Master ou en École d’ingénieurs.

Le BTS est une formation d’une durée de deux ans qui se déroule au sein d’un lycée. Il s’obtient lors d’un examen terminal national. Il est destiné à intégrer rapidement la vie professionnelle et ne permet que très rarement d’envisager de poursuivre des études longues.

D’une durée de trois ans, le B.U.T. est intégré à l’Université, s’obtient par contrôle continu et donne le grade de Licence. Les enseignements mixent théorie et pratique, ce qui permet à nos étudiants tout aussi bien d’intégrer le monde du travail que de poursuivre leurs études en Master ou en écoles d’ingénieur.

Le B.U.T. est une formation Universitaire publique. A ce titre, les frais d’inscription s’élèvent à 170 € par an.
Vous devrez par ailleurs vous acquitter de la Contribution de Vie Étudiante et de Campus (CVEC) d’un montant de 92€.
Les étudiants boursiers sont exonérés de ces frais.

Notons par ailleurs qu’étudier à Niort est plutôt économique. On trouve facilement des logements autour de 300€, la résidence universitaire, le restaurant universitaire se trouve sur le campus et les bus sont gratuits !

Lors de l’étude des dossiers, nous tenons compte :

  • Des résultats obtenus dans l’ensemble des disciplines dont le français en première
  • Des appréciations des enseignants mettant en évidence le sérieux et les capacités de travail
  • De la lettre de motivation témoignant d’une bonne connaissance de la formation, son contenu et ses débouchés

Nous n’organisons pas d’entretien.

Avoir un esprit logique et le goût pour les chiffres semble indispensable pour réussir en STID.

Nous conseillons donc aux lycéens des filières générales de choisir la spécialité mathématiques en première et de la conserver en terminale ou, à défaut, de choisir l’option « mathématiques complémentaires ».

L’absence d’enseignement de mathématiques en terminale n’est cependant pas rédhibitoire. Nous étudierons tous les dossiers. D’autres spécialités, comme NSI, sont tout à fait pertinentes. Tout étudiant motivé pourra réussir en STID et des cours de soutien sont dispensés à ceux qui en ont besoin.

Notons enfin que l’option « mathématiques expertes » n’est absolument pas nécessaire.

Il n’est pas nécessaire d’avoir déjà programmé pour venir en STID. Le premier semestre du B.U.T. permettra à chacun d’acquérir les bases de la programmation et d’apprendre les structures algorithmiques fondamentales.
Les étudiants qui ont déjà programmés (en spécialité maths ou en NSI) seront plus à l’aise dans ce cours, mais ils n’ont pas toujours l’habitude de respecter les « bonnes pratiques ». Les premiers cours seront donc utiles à tout le monde.

Les langages Python et VBA (programmation sous Excel) seront utilisés pour la mise en pratique.

Seul l’anglais est obligatoire en STID.

On attend le niveau de terminale mais surtout de la bonne volonté pour s’exprimer à l’écrit comme à l’oral.
L’anglais est important dans la compréhension des logiciels du domaine informatique d’une façon générale et dans la recherche d’emploi, donc l’orientation du cours d’anglais est nettement à visée professionnelle.
Le cours d’anglais au STID s’inscrit dans une logique d’anglais technique à visée professionnelle. Si les thèmes traités sont différents de ceux étudiés au lycée, ils s’appuient sur des connaissances grammaticales classiques. Les sujets abordés au fil des semestres permettent de rafraichir les bases si nécessaire.
On abordera par exemple la manipulation des données chiffrées, le commentaire de graphiques, la compréhension de documents informatiques, l’élaboration de CV et lettre de motivation sans se priver d’une réflexion sur les enjeux sociétaux.
Tout ceci va permettre aux étudiants STID d’être opérationnels sur le marché du travail, mais aussi de pouvoir accéder à des poursuites d’études en école d’ingénieur, voire d’effectuer un stage à l’étranger.
En résumé, participation orale, bonne volonté et curiosité intellectuelle sont des qualités recherchées pour ce cours où les travaux en groupe sont favorisés.

So, welcome on board !

Notons qu’à Niort, les étudiants peuvent suivre l’option espagnol avec les étudiants du département HSE

Oui ! Nous accueillons tous les ans des élèves des séries technologiques. Ces bacheliers sont même encouragé à rejoindre les B.U.T.

Nous mettons en place une mise à niveau en mathématiques pour les bacheliers STMG et du soutien en mathématiques et en informatique pour les volontaires. Le travail personnel doit cependant souvent être plus soutenu pour ces bacheliers. Les clés du succès : motivation et travail !

L’obtention du BUT STID vous donne le grade de licence (Bac+3) et donc la possibilité de postuler en Master au même titre qu’un détenteur d’une licence.

Le ministère prévoit que la moitié des étudiants poursuivra ses études après un BUT (école d’ingénieurs et master confondus).

A l’issue de leur formation en 3 ans, les étudiants présentant les meilleurs dossiers peuvent intégrer une école d’ingénieurs : ENSAI, Polytech Nantes, Polytech Lille, INSA,… L’admission (en première année) se fait sur titre pour les étudiants en tête de promotion.

Il est ponctuellement possible de candidater dès la fin de la deuxième année de BUT.

Depuis la rentrée 2018, une formation d’ingénieurs Big Data et Intelligence Artificielle, portée par le CNAM et l’Université de Poitiers, a ouvert ses portes à Niort. Elle accueille tous les ans une dizaine d’étudiants de STID Niort.

Pour valider le BUT STID, il faut avoir effectué deux stages (sauf pour les alternants) :

  • Un en deuxième année de 10 semaines
  • Un en troisième année de 16 semaines

C’est à l’étudiant de trouver une structure d’accueil (entreprise, association, collectivité territoriale,…). Il est formé pour cela au CV, à la lettre de motivation et à l’entretien d’embauche.

Par ailleurs, nous recevons un grand nombre d’offres de nos partenaires historiques (MAIF, MAAF, MACIF, IMA,…) ainsi que de tout le secteur de l’industrie, de l’agroalimentaire et de la santé notamment.

Les stages sont conventionnés par l’Université et rémunérés par la structure d’accueil.

Notre formation est ouverte à l’alternance dès la deuxième année mais il est également possible de la débuter en troisième année.

Cette alternance est même encouragée par l’université. C’est une expérience professionnelle enrichissante qui constitue souvent un véritable tremplin vers l’emploi.

Deux stages sont prévus lors de votre cursus : un stage de 10 semaines en deuxième année et de 16 semaines en troisième année (sauf pour les alternants).

Il est tout à fait possible de réaliser ces stages à l’étranger. Notre équipe vous y encourage ! Vous pourrez bénéficier d’une aide financière pour faciliter votre installation dans le pays (bourses Erasmus notamment).

De nombreux Stidiens ont ainsi pu partir au Maroc, en Angleterre, au Canada, en Belgique, en Espagne, en Roumanie,…

Lisez notre Zoom sur l’international pour plus d’informations.

Le département est très bien équipée : nous disposons de 4 salles informatiques qui permettent aux étudiants de travailler à un par poste en TD et en TP.

Il est cependant fortement conseillé de posséder son propre matériel pour réaliser les travaux à la maison. De nombreux logiciels sont accessibles en ligne en toute autonomie.
On ne peut par ailleurs pas exclure de nouvelles périodes de confinement et de cours en visioconférence. Un portable avec micro et webcam est alors adapté.

Nous pouvons vous conseiller quant au matériel à acquérir.

Les cours se déroulent du lundi matin 8h00 au vendredi 17h30.

Ponctuellement certaines interventions peuvent se terminer à 19h00 quand elles sont assurées par des intervenants professionnels.

Les jeudis après-midi sont libérés afin de permettre aux étudiants de pratiquer du sport, une langue étrangère optionnelle ou toute autre activité personnelle.

Attention : les vacances universitaires ne coïncident pas toujours avec les vacances scolaires.


  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux !